Je Hack le Manteau Artemis d’I am Patterns et m’inspire d’Isabel Marrant.

Manteau inspiration Isabel Marant

Feuilleter les magazines de mode, regarder les photos de défilés, tomber amoureuse d’un modèle et en faire son prochain projet couture. J’imagine que vous connaissez bien ce feeling ?! C’est exactement ce qu’il m’est arrivé en septembre dernier avec un manteau Isabel Marrant pour lequel je suis tombée raid dingue. C’est comme ça que j’en suis arrivée à hacker le patron si connu du manteau Artemis d’I am patterns et à écrire ce post aujourd’hui.

Le Modèle

Comme je vous le disais, ce projet a commencé quand je suis tombée amoureuse du manteau long Gabriel à carreau vert d’Isabel Marrant. La top model Tina Kunakey le portait à merveille lors du défilé de la marque le 30 septembre dernier. J’adore cette idée d’un manteau long plaid, à la coupe loose dans lequel je peux me blottir mais que je peux ceinturer à la taille pour plus d’allure.

Ce modèle allait devenir l’inspiration principale de mon manteau d’hiver 2022. Pour être honnête, j’ai bien failli craquer et commander Gabriel plusieurs fois sur le site d’Isabel Marrant. Mais mon âme de couturière m’en a empêché à chaque fois que j’approchais de la page de paiement. Je suis donc partie en quête du patron et du tissu parfait pour réaliser mon manteau plaid.

Le patron et ses modifications

Au début, je pensais partir d’une page blanche et réaliser le patron moi-même. Mais mon hiver a été tellement occupé entre notre voyage de noce, la construction de notre maison et mes challenges professionnels, que j’ai finalement décidé de trouver un patron de manteau qui me permettrait d’avoir une base et d’y faire des ajustements stylistiques. Et tant qu’à faire autant trouver un patron qui se rapproche le plus possible de mon inspiration.

Au cours de mes recherches 3 patrons se sont imposés à moi :

Comme j’avais déjà le patron d’Artemis dans ma patrothèque, j’ai décidé de l’utiliser comme base de travail mais vous allez voir qu’il y a tellement de modifications qu’à part le squelette il n’y a plus grand chose d’Artemis dans ce manteau.

Avant de vous expliquer toutes les modifications apportées, je dois vous indiquer que je suis partie de la taille 34 et de la version veste courte du patron d’Artemis. Il existe en effet une version Manteau et une version Trench. Par ailleurs, toutes les modifications décrites ci-dessous sont faites par rapport à ma morphologie. Aussi, si vous souhaitez vous lancer vous aussi dans ce projet, je vous conseille fortement de faire une toile et d’ajuster éventuellement chacune des valeurs pour ne pas avoir de déconvenues à l’arrivée.

Modifications du devant et du dos

Avant de commencer, j’ai assemblé les pièces devant haut et devant bas du patron ensemble pour n’en faire qu’une pièce devant. C’est à partir de là que j’ai pu apporter les modifications suivantes sur les pièces devant et dos.

  • Sur le devant :
    • Rallonger de 45 cm par rapport à la version courte.
    • Rallonger les manches de 5 cm. (Je les trouvais un peu courte lors de ma première toile).
    • Ajouter 3 cm tout le long du milieu devant. En effet, comme je ne souhaitais pas utiliser l’empiècement devant du patron initial qui crée la patte de boutonnage, il a fallu que je rajoute quelques centimètres à mon milieu devant.
    • Modifier les poches pour réaliser des poches paysannes – Pour cela dessiner sur le patron une ligne en diagonale au niveau des hanches de 15 cm de long. 
  • Sur le dos :
    • Rallonger de 45 cm par rapport à la version courte.
    • Rallonger les manches de 5 cm.

Création des parementures

Comme je n’ai pas conservé le col châle et la patte de boutonnage du patron, j’ai du dessiner des parementures en prenant pour base le patron de mon devant et de mon dos modifiés.

  • Parementure Devant :
    • Prendre le patron du devant et ne conserver que les 8 cm de la partie du milieu devant.
    • Raccourcir de 8 cm en bas.
  • Parementure Dos :
    • Prendre le patron du dos et dessiner une parementure arrondie qui puisse se connecter à la parementure devant et ne conserver que cette partie.  

Création de la doublure

Je souhaitais également avoir un manteau doublé, or le patron Artemis ne prévoit pas initialement de doublure. J’ai donc dessiné une doublure en me basant aussi sur mon devant et de mon dos modifiés.

  • Devant doublure : Identique à la pièce du devant modifié mais :
    • Enlever 5 cm au niveau du bas de manches. 
    • Enlever 8 cm en bas.
    • Enlever 7 cm tout le long du milieu devant.
  • Dos doublure : Identique à la pièce du dos modifié mais :
    • Enlever 5 cm au niveau du bas de manches. 
    • Enlever 8 cm en bas.
    • Enlever l’équivalent de la parementure dos et rajouter 1 cm de valeur de couture.

Patronage des poches

Enfin, pour rester fidèle à mon inspiration, j’ai décidé de créer des poches paysannes au lieu d’utiliser les poches plaquées prévues dans le patron initial.

  • Pour les rabats de poches, dessiner un rectangle de 17 cm * 10 cm .
  • Pour les fonds de poches, tracer une ligne de 17 cm de long. Mettez votre poignée sur cette ligne et dessinez un cercle qui entoure votre main. 

Tableau récapitulatif des pièces et instructions de découpe

PièceIndications de découpe
DevantCouper 2 x dans le tissu principal
DosCouper 1 x au pli dans le tissu principal
Parementure DevantCouper 2 x dans le tissu principal et entoiler
Parementure DosCouper 1 x au pli dans le tissu principal
Doublure DevantCouper 2 x dans la doublure
Doublure DosCouper 1 x au pli dans la doublure
Rabats de poche Couper 2 x dans le tissu principal
Fonds de pocheCouper 4 x dans la doublure

Si vous utilisez un tissu à motifs ou carreaux et que vous souhaitez faire des raccords, alors je vous conseille de couper toutes les pièces sans plier votre tissu en deux.

Le Tissu et la Mercerie

Au début, je pensais que je trouverai le tissu après la phase de recherche et d’étude du patron car je pensais que ce serait le plus difficile à trouver. Mais au final le tissu s’est imposé à moi très rapidement. Je suis encore tombée amoureuse d’un tissu Torretto Tessuti de leur collection d’hiver. Un lainage à carreau beige, rose et taupe. Comme c’est assez éloigné du vert flamboyant de mon inspiration, j’ai un peu hésité au début mais je me suis dit que ces tons neutres allaient s’allier peut être plus naturellement à ma garde-robe. Et finalement je suis vraiment très heureuse de mon choix. En plus quand j’ai reçu le tissu, j’étais impressionnée par sa qualité et sa densité. Il est vraiment épais et duveteux ce qui est parfait pour les hivers rudes de Scandinavie. Et pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce tissu est vraiment très léger.

Son épaisseur pourrait faire un peu peur d’un point de vu découpe et assemblage mais je n’ai eu aucun problème. Mes ciseaux glissaient comme dans du beurre et ma machine a passé toutes les épaisseurs sans problème y compris au niveau des épaules là où se joignent dos, devant et parementures. Le tissu étant assez duveteux, le pied presseur n’a pas eu de mal à faire pression sur le tissu et l’entrainement s’est fait parfaitement. Pour le marquage, j’ai utilisé à une craie à roulette, la craie est ainsi déposée à mesure que la roulette glisse sur le tissu. C’est vraiment très pratique lorsqu’il est difficile de marquer certaines fibres et ça fait parti de mes petits gadgets chouchou en couture.

Comme il s’agit d’un tissu à carreau avec lequel je souhaitais faire des raccords et que je n’avais pas fini mes recherches de patron, j’ai commandé un très grand métrage soit 4 mètres sur une laize de 1,40 mètres et il me reste environ 1 mètre. Je ne sais d’ailleurs pas du tout ce que je vais en faire, alors si vous avez des idées n’hésitez pas à les glisser en commentaire. J’ai pensé éventuellement à faire un béret ?!

Pour réaliser ce manteau j’ai également eu besoin de :

  • 2,20 mètres de doublure en viscose écrue,
  • de fil de soie (le fil de soie est beaucoup plus discret et il est quasiment invisibles dans la laine),
  • d’1 mètre d’entoilage thermocollant,
  • d’une aiguille machine universelle de taille 90.

L’assemblage

L’assemblage est assez simple en soit d’autant plus qu’il n’y a pas de coutures au niveau des emmanchures. Les plus grandes difficultés résidant dans la réalisation des poches paysannes et la pose de la doublure. Mais honnêtement si vous êtes arrivé à faire toutes les modifications du patron, ces points techniques ne devraient pas vous poser de problème.

Afin de vous guider un peu, je vous glisse ici les étapes de montage et un lien bien pratique qui vous aidera à la réalisation des poches paysannes.

  1. Sur les devants, réaliser les poches.
    • Pour cela il faut d’abord former les rabats de poches en les pliant en deux endroit contre endroit et en réalisant une couture sur le long des deux petits côtés. On retourne le tout sur l’endroit et on repasse pour bien former le rabat.
    • Sur les deux devants, au niveau de la ligne de repère des poches, former les poches en utilisant la technique des poches paysannes.
  2. Assembler les 2 devants au dos par les épaules et par les coutures de côtés et dessous de bras, le tout endroit contre endroit.
  3. Assembler la doublure en cousant les 2 devants et le dos ensemble. (Idem étape précédente).
  4. Assembler les pièces de parementures ensemble endroit contre endroit.
  5. Assembler la parementure à la doublure, endroit contre endroit, en prenant soin de bien faire correspondre les coutures d’épaules.
  6. Assembler la parementure/doublure au manteau, endroit contre endroit, tout le long de la ligne d’encolure. Bien repasser pour avoir une belle ligne d’encolure et aplatir les épaisseurs disgracieuses. Ne pas hésiter à dégarnir les marges de couture pour avoir un fini propre.
  7. Avant de retourner le tout sur l’endroit, rattraper les manches par l’intérieur du manteau entre le tissu et la doublure. Faire rentrer la manche en lainage dans la manche en doublure en faisant attention à ce que les manches ne vrillent pas. Assembler le bas de la manche en lainage à la manche en doublure, endroit contre endroit, au niveau des poignées à 1 cm du bord.
  8. Avant de retourner le manteau sur l’endroit, coudre endroit contre endroit la doublure et le lainage au bas du manteau en laissant un espace ouvert de 20 cm au milieu pour retourner le manteau sur l’endroit.
  9. Retourner le manteau sur l’endroit et bien repasser. Fermer l’ouverture laissée précédemment en réalisant des points invisibles à la main.

Pour l’assemblage j’ai utilisé une longueur de point de 3 à 3,5 selon les endroits. C’est ce qui est généralement recommandé pour ce type de tissus.

Petite astuce : Afin que le manteau ne se déforme pas avec le temps, on peut entoiler les marges de couture des lignes d’épaules et d’encolure avec un ruban de droit fil.

Le Mot de la Fin

Je suis fan de ce manteau et j’avoue qu’entre celui-ci et le manteau Miriam que j’ai cousu l’année dernière mon coeur balance. Mais comme ils sont tous les deux longs, coupe loose et assez décolletés, j’imagine que l’année prochaine je devrais certainement coudre quelque chose d’un peu différent. Peut être un manteau court, cintré et avec une encolure plus couvrante. Et pourquoi pas une doudoune ?! ….. Houla, mais pourquoi suis-je déjà en train de parler de l’hiver prochain?! Il serait peut être temps que je m’attarde sur mon dressing d’été, ma saison préférée. Car oui, je veux du soleil et j’ai hâte que toute cette neige laisse place à de beaux champs fleuris. J’imagine que c’est aussi ce que vous espérez secrètement. Ça arrive, ça arrive! D’ailleurs je vous promets que le blog respira très vite le printemps. Alors à bientôt pour de belles cousettes ensoleillées.

2 commentaires sur “Je Hack le Manteau Artemis d’I am Patterns et m’inspire d’Isabel Marrant.

  1. Bravo Audrey pour ce magnifique projet. Je vois que tu as commis un craquage en règle chez Torretto Tessuti. Le manteau a l’air chaud et confortable. J’ai moi aussi cousu du lainage douillet, mais contrairement à toi, j’ai fait un col bien montant. 😘

    J’aime

Répondre à Fanfreluche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s