Robe Priscille Enfant – Citronille

Ma petite nièce a 5 ans et quand je la regarde, je comprends qu’elle vit dans un monde parallèle. Un monde imaginaire dans lequel elle côtoie des fées volantes, des princes charmants et des licornes arc-en-ciel. Vous l’aurez compris, le déguisement est devenu la règle. Si bien qu’elle peut passer des journées entières déguisée en Princesse, refusant même d’enlever sa couronne pour aller dormir. Je me demande souvent si j’avais autant d’imagination à son âge. Toujours est il que, très attendrie par tant d’innocence, je n’ai pas pu m’empêcher de consacrer quelques heures de mon temps libre pour lui coudre une robe pleine de paillettes. Je vous emmène donc aujourd’hui dans la confection d’une robe de princesse pour petite fille en partant du patron Priscille de Citronille.

Le Modèle

Tout est parti d’un dessin. Un simple croquis dessiné alors que je regardais « Les chroniques de Bridgerton ». Une série pleine d’inspirations et dont les costumes sont absolument magnifiques . Des coupes empires, de la soie, du satin, des fleurs et bien sûr des paillettes plein les yeux. De quoi alimenter mon imagination et guider mes crayons.

Quand j’ai envoyé le croquis à ma soeur, elle a été sous le charme et m’a demandé si je pouvais réaliser cette robe pour Lily. Elle a tout de même fait quelques commentaires en me disant qu’elle préfèrerait un modèle sans manches et une jupe très froncée.

En fouillant dans ma patrothèque je suis tombée sur le patron de la Robe Priscille de Citronnille que j’avais déjà cousu il y a 3 ans et qui pourrait faire l’affaire car il s’agit d’un modèle de robe taille empire. J’ai bien sûr adapté un peu le patron pour lui ôter les manches ballons mais il m’a servi de base. Et j’avoue que, n’étant pas spécialisé dans les patrons enfants, je ne me voyais pas partir d’une page blanche.

Le Tissu et le Matériel

Pour le choix du tissu, j’avais envie de conserver l’idée des costumes des « Chroniques de Bridgerton » où les tulles brodés recouvrent des tissus satinés qu’ils laissent apparaitre en transparence. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’utiliser un micro-satin que j’ai recouvert de tulle strassé. Comme il s’agissait d’un premier test et d’une robe « déguisement » je ne me suis pas engagé vers des tissus très nobles. J’ai donc opté pour un micro-satin à 9,00€/mètre et un tulle strassé à 14,00€/mètre de chez Stoff & Stil.

Pour les couleurs je souhaitais rester fidèle à mon croquis. Aussi j’ai opté pour le satin Bleu Marine que j’ai adouci avec un tulle à paillettes gris. J’aurai aimé un tulle Lilas pour représenter les nuances d’une nuit étoilée mais je n’en ai malheureusement pas trouvé.

Concernant le métrage, j’ai utilisé un peu moins d’1,50 m de chaque tissu. J’ai également eu besoin de 3 boutons à recouvrir de 18 mm de diamètre.

Le Patron

Comme ma nièce est très menue mais grande, j’ai un peu hésité sur la taille au début. Mais, après avoir pris ses mensurations, j’ai décidé de réaliser la taille 4 ans et de rallonger le bas de 5 cm. Les mensurations de la taille 4 ans sont les suivantes : 102 cm de stature, 56 cm de tour de poitrine et 52 cm de tour de taille.

Au delà de la longueur, je n’ai pas fait d’autres modifications si ce n’est supprimer les manches ballons. Et je vous donne rendez-vous au prochain paragraphe pour les explications des finitions de la robe sans manches.

Une fois le patron décalqué, je me suis attaquée au découpage du tissu. Ici, comme le satin et le tulle sont des tissus fuyants, j’ai décidé de ne pas les plier en deux le long du droit fil et de découper pièce par pièce. Ce qui est un peu long mais permet d’avoir une découpe la plus précise possible. Et pour encore plus de précision, j’ai privilégié une découpe au cutter rotatif.

Attention : pour les pièces qui sont originellement à couper sur le pli du tissu, il faut tracer la deuxième partie de la pièce après avoir décalqué la première partie. Sinon il vous manquera des morceaux !!!

Pièce de patronMicrosatinTulle à PailletteValeurs de CouturesAutre
Corsage DevantCouper 1 x Couper 1 x1,5 cm comprises
Corsage Dos Couper 2 xCouper 2 x 1,5 cm comprises
Jupe DevantCouper 1 xCouper 1 x1,5 cm comprises
Jupe Dos Couper 1 x Couper 1 x1,5 cm comprises
Biais fente dosCouper 1 xA couper dans le Biais.

Le Montage

Le montage est relativement bien expliqué sur le livret d’instruction même si je ne m’en suis absolument pas servi. Je me souviens que la première que j’ai cousu cette robe il y a 3 ans, je n’avais pas eu de difficultés particulières ou de zones d’ombre. Les niveaux intermédiaires pourront donc parfaitement s’en sortir. Les points techniques sont les suivants:

  • La pose d’une parementure
  • Les fronces
  • La pose d’une fente indéchirable
  • La pose d’un bracelet de manche
  • Les boutonnières
  • Les finitions main au point coulé

Voici les grandes étapes du montage :

  1. Assembler le corsage devant en satin et le corsage dos en satin, endroit contre endroit, par les épaules. (Faire la même chose avec le dos et le devant en tulle).
  2. Superposer le corsage en tulle sur le corsage en satin, endroit contre endroit. Et piquer le long des milieux dos et tout autour de l’encolure.
  3. Si vous souhaitez une version sans manches, alors, avant de retourner sur l’endroit, piquez également le long des arrondis d’emmanchures comme pour réaliser une parementure intégrale (aussi appelée parementure combinée encolure et emmanchure). Comme le milieu dos est ouvert, ne vous inquiétez pas vous pourrez facilement retourner votre corsage sur l’endroit. Avant de retourner sur l’endroit pensez bien à cranter tous les arrondis et les angles au niveau du col et des emmanchures. Il ne vous reste plus qu’à passer vos doigt entre les deux tissus sur le devant et à tirer les deux dos. Repassez bien pour avoir un joli corsage.
  4. Assembler endroit contre endroit les côtés des dos et devant en satin. Faire de même avec le tulle.
  5. Assembler endroit contre endroit les côtés de la jupe devant et de la jupe dos en satin. Faire de même avec le tulle.
  6. Pour ne pas être gêné lors du fronçage, je conseille de fixer la jupe en tulle à la jupe en satin, envers contre endroit, par une couture provisoire dans la marge de couture du haut de la jupe.
  7. Au niveau du milieu dos faire une fente en coupant le tulle et le satin jusqu’au repère. Poser ensuite le biais comme indiqué sur les instructions pour réaliser la fente indéchirable.
  8. Froncer le haut de la jupe et l’assembler endroit contre endroit avec le corsage en tulle et satin. Comme le tulle est transparent et que je ne voulais pas que l’on voit les marges de couture sur l’endroit j’ai décidé d’assembler la jupe avec le tulle et le satin en même temps et pas entre le les deux épaisseurs comme indiqué sur les instructions. Afin d’avoir de belles finitions j’ai gansé ma marge de couture avec du satin qu’il me resté.
  9. Pour l’ourlet, j’ai fait un ourlet mouchoir sur le satin et j’ai laissé le tulle à cru en prenant soin d’égaliser au cutter rotatif pour avoir un rendu net.
  10. Finir par faire les boutonnières sur le corsage dos et coudre les boutons.

Réglage machine : j’ai utilisé une aiguille 70 qui convient bien aux tissus fins et j’ai réglé ma tension en faisant quelques test sur une chute. La longueur de point standard de 2,5 mm convenait parfaitement de mon côté.

Le Mot de la Fin

Je le disais en intro ma nièce est une princesse mais pas n’importe quelle Princesse car dans son monde imaginaire on est bien loin des clichés que nous avions il y a 30 ans. Aujourd’hui ce n’est plus le prince qui vient porter secours à la Princesse sur son beau cheval blanc. C’est même plutôt le contraire ! La Princesse est une aventurière, elle n’a plus froid aux yeux, et les dragons n’ont plus de secrets pour elle. Elle combat les méchants et libère les gentils. Elle résout les énigmes et ne se laisse pas avoir par la vieille sorcière. Alors quand j’écoute ma petite Lily je me dit qu’on a quand même fait du chemin et que notre combat pour l’égalité et la libération de la femme n’est pas vain. Continuons car la nouvelle génération prend la relève et elle risque de botter bien haut les fesses de la gente masculine.

2 commentaires sur “Robe Priscille Enfant – Citronille

  1. Elle est magnifique ! Que j’aimerai encore avoir 5 ans et porter des jupes qui tournent pour aller à la recherche des licornes !!! 😁
    Elle est très gâtée cette petite, elle a de la chance d’avoir une tata aux doigts de fée 😄

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s