ENSEMBLE JUPE FATALE SISTERS X SWEAT OCTOBRE EN OTTOMAN

L’histoire de cet ensemble a commencé au mois d’Août lorsque je travaillais au planning de mes projets couture pour le Fall 2020. J’avais très envie d’une jupe crayon élégante que je puisse porter lors de nos diners en ville avec Monsieur J. (alias mon tendre aimé). Je la voulais donc sexy mais simple. A ce moment là, je ne savais pas que ce tissu Ottoman allait me faire de l’oeil et que je serai infidèle à mon projet initial.

Oups ! Je crois que je vous en dit un peu trop…. Mais après tout… comme j’ai commencé à vous mettre dans la confidence autant poursuivre! Alors Chuuut, promettez-moi de garder le secret !!!

L’idée

Donc comme je le disais, j’avais en tête une jupe crayon tout ce qu’il y a de plus banal. Je fais quelques recherches sur internet et je tombe sur le patron de la jupe Fatale Sisters de Vanessa Pouzet. Une jupe crayon classique mais zippée dans le dos. Je peux vous dire que, lorsque j’ai mis mon M. J. dans la confidence, il était plutôt emballé par ce projet… Bon poursuivons ! J’achète le patron, quelques semaines passent et je me décide enfin à aller faire la tournée des marchands de tissus pour trouver un drap de laine ou un crêpe de laine.

Et là je tombe nez à nez sur un tissu Ottoman or rose et bordé d’une lisière noire. J’ai littéralement craqué si bien que j’en ai acheté 2 mètres. Et j’y suis même retourné pour acheter 2 mètres du même tissu en version rouille dans l’espoir de me faire une robe de fête. Si ça, ça n’est pas un coup de foudre, alors je ne sais pas ce que c’est.

En arrivant à la maison, je me suis dit qu’une jupe crayon en Ottoman méritait une veste assortie. Mais en surfant sur Pinterest, une autre idée m’a traversé l’esprit. Je me suis mise à rêver d’un Crop Top zippé dans le dos qui pourrait donner un ensemble très vintage. Il ne me restait plus qu’à trouver un patron de ma bibliothèque que je pourrai adapter en Crop Top. Comme le tissu est assez épais et que je souhaitais un ensemble qui reste confortable, je me suis orientée vers un patron de sweat (oui vous avez bien entendu). J’ai utilisé le patron du sweat octobre de Atelier Charlotte Auzou. Patron que j’ai déjà cousu de nombreuses fois mais que j’ai adapté spécialement pour cet ensemble.

Une fois l’idée validée par une toile, il ne me restait plus qu’à me lancer. Mais avant de rentrer dans les détails de la jupe et du Crop Top, laissez-moi vous parler de ce magnifique tissu.

Le Tissu et la Mercerie

J’ai trouvé ce splendide tissu chez Ohlssons Tyger. Malheureusement, comme je l’ai acheté en magasin je n’ai pas retrouvé le lien pour vous le partager ici. Mais j’ai tout de même fait quelques recherches et j’ai trouvé cette Maille Ottoman de chez Mercerine qui lui ressemble beaucoup et qui a quasiment les mêmes propriétés.

L’Ottoman est un tissu côtelé fabriqué à partir d’une armure cannelé. Cette armure, que l’on utilise généralement en rubanerie, se caractérise par une succession de côtes transversales parallèles à la trame (c’est à dire de lisière à lisière) et de sillons plus fins. Techniquement pour obtenir cet effet, le fil de chaîne va régulièrement passer au dessus de plusieurs fils de trame ce qui va créer les côtes. La différence avec les autres tissus côtelés, c’est que le tissu Ottoman a des côtes plus prononcées et des sillons plus fins. En effet pour le créer on utilise des fils de trame plus épais et moins nombreux que les fils de chaîne.

L’Ottoman est né en Turquie au XIII ème Siècle et était fabriqué entièrement en soie. Il était réservé à l’époque aux sultans et à leurs épouses. Aujourd’hui on ne trouve plus d’ottoman 100% soie, les plus raffinés ont une chaîne de soie et une trame de coton. Le prix étant très élevé, on le réserve souvent à des pièces habillées comme des manteaux, des robes de cocktail ou de cérémonie. Cependant, depuis quelques années, on trouve des Ottomans plus accessibles en viscose, coton, laine ou encore polyester (comme celui que j’ai utilisé pour mon ensemble).

L’ottoman est un tissu généralement épais et très résistant. Il a aussi l’avantage d’être quasiment infroissable et d’apporter de la tenue aux vêtements. Son inconvénient est qu’il vaut mieux privilégier un nettoyage à sec et que les côtes rendent le marquage et la découpe du tissu peu aisée. De plus, s’il est en soie, viscose ou polyester, il aura tendance à glisser sous la machine. J’ai donc du prendre soin de bien épingler mon tissus avant d’assembler les différentes pièces. Enfin cet Ottoman cuivré n’aime pas trop le fer à repasser ce qui m’a obligé à toujours repasser avec un papier de soie entre le fer et le tissu, pas le plus pratique du monde quand on doit repasser après chaque couture.

Pour réaliser cet ensemble, j’ai utilisé environ 1,50 m de tissus Ottoman (environ 75 cm pour la jupe + 75 cm pour le Crop Top). Il me reste donc 50 cm que je compte utiliser pour réaliser une pochette assortie. Il faut noter ici que la lisière du tissu étant bordée d’une bande noire avec un bord net, j’ai décidée de couper les pièces de manière à ce que cette bande apparaisse sur le bas de la jupe, du Crop Top et des manches. En plus de donner du caractère à l’ensemble, ça m’a soustrait à l’étape des ourlets qui n’est pas l’étape la plus valorisante en couture.

Côté mercerie, pour la jupe j’ai eu besoin d’un zip séparable cuivré de 55 cm et de 75 cm de voile de coton pour la doublure. Pour le Crop Top j’ai utilisé un zip invisible noir de 40 cm et un biais noir pour le col (je ne voulais pas alourdir avec une parementure, j’ai préféré utiliser la technique du biais encolure ou biais à plat).

Les emplettes, sont finies, il est temps de se mettre à la couture pour ne pas se mettre en retard au dîner de M.J.

La Jupe

Commençons par le plus simple et plus rapide, la Jupe Fatale Sister de Vanessa Pouzet. Si je devais donner un petit nom à ce patron je l’appellerai certainement « express » : peu de pièces à découper, un assemblage très simple et peu de points techniques.Ça tombe bien car il ne faut pas traîner, les aiguilles tournent et il reste encore pas mal de boulot avant de rencontrer le bien aimé.

Le Patron

Comme je le disais le patron de Vanessa Pouzet ne contient que peu de pièces :

  • 1 Devant (à découper sur le pli du tissus dans le tissu principal et dans la doublure)
  • 2 Dos (à découper dans le tissu principal et dans la doublure).

Au final, on obtient 6 pièces soit 2 devants et 4 dos.

Le nombre de pièces limités, au delà d’être un atout lors du montage, est aussi un gain de temps lorsque l’on fait sa toile. Au final j’ai mis 45 min à découper les 3 pièces principales dans du coton, à assembler et valider la toile.

Pour le choix de la taille, j’ai suivi le tableau des mensurations du patron qui suggérait un 36 notamment pour le tour de hanches. Mais à l’assemblage de ma toile, je me suis rendue compte qu’elle était un peu grande et que le 34 conviendrait mieux. D’autant plus que mon tissu Ottoman contient 3% d’élasthane. Comme quoi, heureusement que j’ai fait une toile!

Le modèle étant très simple je n’ai fait aucune modification stylistique. Attaquons-nous donc sans plus tarder au montage.

Le Montage

Pour le montage, cette jupe est un jeu d’enfant. A part les pinces et la pose du zip, il n’y a vraiment aucune difficulté.

  1. On commence par réaliser les deux pinces devant et les deux pinces dos de la jupe (faire la même opération dans la doublure).
  2. On sépare le zip en deux. Puis on vient bâtir chaque côté du zip sur le milieu dos correspondant et on pique. Comme le zip est séparable cette étape est vraiment simplifiée.
  3. On réalise les couture côtés de la jupe (faire la même opération dans la doublure).
  4. Assembler la jupe et la doublure par la taille, endroit contre endroit. Retourner sur l’envers et sous-piquer.
  5. Assembler la jupe et la doublure au niveau des deux milieu dos, endroit contre endroit. On pique à quelques mm du zip dans la marge de couture en essayant de repiquer à l’endroit où l’on avait piqué pour assembler la jupe principale et le zip.
  6. Il reste l’étape de l’ourlet mais, comme dit précédemment, je n’ai pas eu besoin de réaliser cette étape car j’ai découpé mon tissu de manière à ce que la bande noire de lisière à bord net vienne finir le bas de la jupe. Pour la doublure, j’ai fait un ourlet mouchoir que j’ai réalisé avant d’assembler la doublure et la jupe principale.

Concernant le réglage de la machine, j’ai utilisé une aiguille universelle et un point droit classique.

Bon! La jupe est finie. Une bonne chose de faite mais il reste encore un peu de travail et pas des moindres car on passe au Crop Top. On respire un bon coup et on y retourne.

Le Crop Top

Passons maintenant au Crop Top qui a demandé un peu plus de gymnastique à mes neurones endormies. Mais comme j’aime bien la géométrie, je n’ai pas rechigné à la tâche. Et puis quand on a un coup de foudre pour un tissu, on ne compte pas.

Pour réaliser ce modèle, je suis partie du patron du Sweat Octobre issu du livre « Ma garde-robe à coudre pour toute l’année » de Atelier Charlotte Auzou. Un sweat que j’ai réalisé de nombreuses fois et, si vous souhaitez coudre la version initiale, je vous laisse lire l’article complet que j’avais écrit l’année dernière. Je ne m’attarderai aujourd’hui que sur les ajustements réalisés pour créer le Crop Top de l’ensemble.

Les Ajustements du Patron

Pour créer ce Crop Top, j’ai tout simplement réalisé une toile à partir du patron initial du sweat. J’ai d’abord découpé le devant, le dos et les manches dans un coton classique. À cette étape, j’ai simplement modifié une chose. Au lieu de couper le dos sur le pli du tissu, je l’ai coupé au milieu afin de créer une ouverture sur le milieu dos qui me permettra de positionner le zip.

Une fois ma toile découpé, j’ai assemblé toutes les pièces (dos, devant et manches) sans coudre le zip. Puis j’ai posé la toile sur le mannequin avec la jupe afin de déterminer l’endroit où le Crop Top devait s’arrêter pour arriver au niveau de la taille. J’ai découpé le tissu encore sur le mannequin et j’ai mesuré les différentes longueurs sur le milieu devant, le milieu dos, les côtés. Puis j’ai reporté ces valeurs sur mon patron.

Enfin j’ai essayé le crop top pour définir à quel endroit je souhaitais que les manches s’arrêtent pour obtenir des manches 3/4. Puis j’ai reporté cette longueur sur mon patron.

Je n’ai réalisé aucune autre modification car je voulais être à l’aise et avoir un Crop Top un peu large sur le bas. Pour une version plus cintrée, il conviendrait d’enlever quelques centimètres sur les côtés ou de créer des pinces.

A la différence de la jupe, je n’ai pas doublé le Crop Top pour ne pas alourdir plus l’ensemble.

Maintenant que nous avons le patron de notre Crop Top, il ne reste plus qu’à assembler. C’est la dernière ligne droite et j’ai déjà le ventre qui palpite à l’idée de voir mon prince charmant…

Le Montage

Pour l’assemblage, j’ai suivi les étapes suivantes :

  1. J’ai assemblé le devant et les dos par les épaules.
  2. J’ai assemblé les manches sur les emmanchures devant/dos.
  3. J’ai réalisé les coutures de côtés et de dessous de manches en 1 seule couture (très typique des montages sweat).
  4. J’ai posé le zip invisible sur le milieu dos. Mon zip n’étant pas assez long et non séparable, j’ai fini la couture sur le bas du milieu dos (environ sur 5 cm).
  5. Pour les finitions du col, j’ai posé un biais à plat. Pour se faire, j’ai cousu le biais au col endroit contre endroit à 1 cm du bord. J’ai retourné le biais sur l’envers et je l’ai fixé au tissu par une couture à la main.

Comme pour la jupe je n’ai réalisé aucun ourlet sur le bas des manches et le bas du Crop Top. J’ai pris soin de découper mon tissu pour que la lisière noire à bord net viennent finir les extrémités des pièces.

Le Mot de la Fin

Mon ensemble est maintenant terminé et il me reste encore une heure pour me préparer et retrouver M.J. Je chante sous la douche, je souris en me maquillant et je peux enfin enfiler mon bel ensemble vintage. Ouf, il me reste une dizaine de minute pour faire mes ongles. Je prie pour que le vernis ne s’écaille pas au dernier moment. J’enfile ma jolie paire d’escarpin et mon trench London. Le « perfect match ». Juste avant d’entendre ce Waow dans la bouche de l’homme que j’aime. Et honnêtement il n’y a pas plus belle récompense que celle-ci.

7 commentaires sur “ENSEMBLE JUPE FATALE SISTERS X SWEAT OCTOBRE EN OTTOMAN

    1. Oh merci beaucoup pour ton commentaire et sorry pour ma réponse bien tardive ! Semaine de travail compliquée la semaine dernière ! Mon mari adore cet ensemble ! Pour les sous-vêtements, c’est parfait avec un body en dentelle ! 🥰

      J’aime

    1. Hello fanfreluche ! Merci beaucoup ! J’imagine que tu prépares doucement les fêtes et que tu pourras les passer en famille ! Le tissus Ottoman c’est vraiment très beau, j’avais découvert lors de mes voyages en orient. Et à l’étranger c’est vraiment moins cher qu’en France. Sur des Manteaux vintage c’est tellement beau !

      J’aime

  1. C’est un très bel ensemble et moi non plus je ne connaissais pas ce tissu. Dans ta description cela a l’air d’être du chaîne et trame mais porté on dirait qu’il y a de l’élasticité?? Effectivement l’exploitation de la lisière est du plus bel effet!! Bravo pour cette réalisation.

    J’aime

    1. coucou Falbala, il y a en effet un peu d’élasticité sans être vraiment très stretch. Et l’ottoman est, en effet, un tissu chaine et trame. C’est juste que l’épaisseur des fils de chaine et de trame sont différents et surtout le tissage crée des côtes qui vont former l’ottoman !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s