Pantalon Gabin – Apolline Patterns

Après la Jupe Lou et le Body-Chemise Charlie, je jette encore mon dévolu sur un patron Apolline Patterns. Et cette fois, il s’agira d’un pantalon. Pièce phare du dressing de la rentrée, je l’ai voulu clair, léger et tendance. Le combo parfait pour continuer à aller boire des verres en terrasse, se raconter les vacances, rêver du soleil et continuer à se sentir légère. Car oui ! J’ai très envie de me laisser pousser des ailes et voguer heureuse vers mes projets 2020-2021.

Le Modèle

Quand j’ai fait mon planning couture pour ce fall 2020, le pantalon est venu naturellement se glisser sur ma liste du mois de septembre. Pour moi, il est essentiel de commencer toute nouvelle « année scolaire » avec un pantalon que l’on aime et dans lequel on se sente bien. Et c’est là que la difficulté s’est glissée car j’ai mis du temps à savoir exactement ce que je voulais, hésitant entre la coupe flare, carotte ou large. Ce qui était certain depuis le début c’est que je voulais un pantalon taille haute.

En commençant mes recherches, j’ai flashé sur le post instagram d’une couturière qui avait fait un pantalon palazzo sur la base du patron « Le Haut Pantalon » de la marque Louis-Antoinette. Mais comme la marque n’existe plus, pas moyen de récupérer ce patron et le temps de chercher une alternative, mon idée de pantalon Palazzo s’était envolée. Car il faut bien dire que j’étais très très indécise. Je suis ensuite passée par le pantalon Claude de Make my Lemonade, puis par le Paloma de Coralie Bijasson pour finir perdue entre mille et une idées.

C’est là que mon mari entre en scène! Un matin, je portais une jupe crayon taille haute façon PaperBag Wrap achetée chez Massimo Dutti. Il adore cette jupe car je la portais le jour de notre rencontre et que sa coupe est ultra élégante. Il m’a alors dit qu’il aimait beaucoup cette ceinture qui prend bien la taille et qu’un pantalon large dans ce style serait canon. J’ai de suite pensé au modèle Gabin d’Apolline Patterns que l’on voit partout sur les réseaux et que je pourrai « facilement » adapter en version large. Mon choix était fait. « Let’s Go ».

Le Tissus et la Mercerie

Comme je voulais un modèle de rentrée léger, j’ai décidé d’opter pour une étoffe 100% Tencel de chez Tygverket. Tissu doux et léger, le Tencel est aussi réputé pour être un des tissus les plus écologique. Il est en effet fabriqué à partir de pulpe de bois d’Eucalyptus ou de Bambou. L’avantage de ces arbustes est qu’ils se régénèrent facilement et que l’on a pas besoin de les couper pour en extraire la fibre. On peut simplement les dévêtir. Ils ne nécessitent pas non plus d’eau ou de pesticides pour pousser. Aussi, même si son prix est élevé (26,90€/m), je me dis que tous ces avantages justifient le prix et en font un bon allier de la mi-saison.

Par contre le Tencel que j’ai choisi se froisse beaucoup, il ne faut donc pas s’asseoir n’importe comment au travail et le repassage s’impose en fin de journée. Et il faut avouer que, bien que résistant, il est vraiment très léger. Je ne pense pas que je pourrai profiter de mon pantalon encore bien longtemps. Le froid s’installe à Stockholm et le thermomètre commence à passer sous la barre des 10° la matin. Mais, en attendant de pouvoir le reporter l’été prochain, je compte bien me faire une version d’hiver en crêpe un peu plus lourd ou en laine vierge ce qui me permettra aussi d’avoir un tombé plus massif et un joli drapé.

Pour ce qui est de la couleur, j’avais l’embarras du choix entre les kakis, moutardes et beiges en tout genre. Mais je me suis orientée vers ce vieux rose qui ira parfaitement avec mon Sunday Cardigan Petite Knit tricoté également dans un fil alpaca Vieux Rose aux reflets argentés. J’espère juste que j’aurai le temps de finir de le tricoter avec de faire hiberner mon pantalon Gabin.

Concernant le métrage, j’ai bien réfléchi avant d’acheter mon tissu car je ne voulais pas me retrouver avec beaucoup de chutes, surtout à ce prix là. J’ai donc coupé mon patron et positionné les pièces sur le tissu qui me sert de toile afin de mesurer la quantité nécessaire. En sachant que j’ai réalisé la version pantalon large en taille 34 et que j’ai rallongé les jambes de 10 cm (mais ça je vous en parle dans le paragraphe suivant), il m’a fallu au total 1,70 mètre de tissu. Autant vous dire, il ne me reste que des lambeaux.

En plus du tissus, j’ai eu besoin de :

  • fil assorti
  • entoilage thermocollant pour la ceinture
  • 70 cm d’élastique

Le Patron

L’adaptation de ce patron a été une longue histoire que je m’en vais vous conter tout de suite. Sur le patron d’Apolline Patterns, il y a 2 tracés pour le pantalon : une tracé qui correspond à la « version carotte » et l’autre tracé qui correspond à la « version pantalon large ». Lorsque j’ai démarré ce projet, j’ai coupé mon patron sur la ligne dédiée à la version large mais je me suis vite rendue compte que se serait beaucoup trop grand pour moi. Ce qu’a rapidement confirmé la toile réalisée pour cette version. C’était vraiment moche, le tissu baillait de partout. Il y avait beaucoup trop de matière.

En cherchant un peu, et avec l’aide d’Estelle, j’ai trouvé un autre tuto pour modifier Gabin et obtenir une jambe large à partir du tracé de la « version carotte ». Avec ce tuto, contrairement au tracé « jambe large » du patron, les lignes de taille et de hanches restent les mêmes que sur la « version carotte », on ne fait qu’élargir la jambe à partir de la mi-cuisse. Ce qui permet au pantalon de rester ajusté au niveau des hanches. Vous trouverez ce tuto vidéo dans cet article (scrollez un peu, c’est vers la fin de l’article).

J’ai donc refait une toile en utilisant cette technique et en rallongeant les jambes de 10 cm car je les trouvais vraiment courtes. Voici dans les grandes lignes comment j’ai procédé pour la modification du patron :

  1. J’ai décalqué le patron dans ma taille sur le tracé de la « version carotte » et je n’ai pas oublié d’indiquer sur la ligne de fourche du dos et du devant le point d’intersection avec la ligne de bas du short. (ligne de fourche = ligne qui correspond à l’intérieur de la jambe).
  2. Une fois mon patron décalqué, j’ai pris le devant du pantalon et j’ai rallongé la jambe de 10 cm en traçant une ligne parallèle au bas de jambe à 10 cm. Puis j’ai prolongé les lignes de côtés de la jambe jusqu’à rejoindre ma ligne de bas de jambe. Ma jambe est maintenant rallongée.
  3. Ensuite, j’ai prolongé la ligne de bas de jambe (ligne de cheville) de 7 cm côté fourche (et non côté extérieur de la jambe).
  4. Puis j’ai tracé une ligne entre ce nouveau point à 7 cm et le point d’intersection de la fourche avec la ligne de short.
  5. Enfin, j’ai arrondi un peu cette nouvelle ligne pour l’adoucir et j’ai fait la même chose sur le dos.

Je ne sais pas si mes indications sont claires mais n’hésitez pas à regarder le tuto vidéo évoqué un peu plus haut. Il est vraiment très limpide à comprendre. Il faut juste que vous rallongiez votre jambe avant de l’élargir.

Cette modification est valable pour toutes les tailles, il vous suffit juste de décalquer initialement le patron à votre taille. Je ne peux que, par ailleurs, vous conseiller de faire une toile. C’est quasi indispensable lorsque l’on se lance dans la couture d’un pantalon.

En ce qui concerne la taille, j’ai découpé le 34 qui correspond à mes mensurations. Je trouve qu’il coupe bien et l’élastique permet de bien resserrer le tissu au niveau de la taille. Ainsi on obtient une belle ligne au niveau des fesses et de la cambrure. Je conseille donc ce pantalon à toutes les filles qui, comme moi, sont cambrées et se retrouvent avec des pantalons baillant un peu au niveau des reins.

Le Montage

Comme toujours, Estelle (fondatrice d’Apolline Patterns) nous facilite la couture grâce à des livrets d’explications très bien détaillés et un tutoriel vidéo qui nous accompagne tout au long du montage.

Ce pantalon, même s’il paraît facile à monter car sans zip, contient, dans sa gamme de montage, quelques détails techniques qui font que je ne le recommanderai vraiment pas à un débutant ou du moins pas sans un certain nombre de conseils :

  1. Zapper les poches paysannes ou s’entraîner avant. Ce pantalon possède en effet de jolies poches paysannes sur le dos. En soit, le pas à pas est très bien expliqué dans la vidéo mais je conseillerai vraiment à celles qui débutent en couture et qui souhaitent réaliser Gabin de s’entraîner avant de les réaliser et d’abuser du fer à repasser. Une fois que l’on a compris la technique, ça va tout seul mais il faut s’entrainer un peu avant pour obtenir de belles poches paysannes.
  2. Eviter les matières trop fluides qui peuvent fuir sous la machine à coudre et se révéler parfois difficile à dompter lorsque l’on sort de sa zone de confort en couture.
  3. Bâtir les plis du devant plutôt que de les marquer avec des épingles car ils doivent rester bien en place au moment de la couture de la coulisse élastique.
  4. Enfin, comme toujours, abuser du fer à repasser, c’est un gage de propreté de la couture. D’autant plus sur un pantalon.

Pour réaliser Gabin dans un tissu 100% Tencel, j’ai utilisé une aiguille Microtex, réduit un peu la tension de ma machine à coudre et raccourci la longueur du point.

Le Mot de la Fin

Je suis super fan de ce pantalon et je regrette tellement de ne pas l’avoir cousu plus tôt… avant l’été. Comme je le disais, ce Tencel vieux rose, même s’il est très beau, reste assez léger et je ne pourrai pas trop en profiter cet automne. Du coup, sans surprise, il y aura une autre version hivernale de Gabin dans un tissu de saison. Je réfléchis même à y mettre un zip invisible et m’absoudre de l’élastique à la taille que je ne trouve pas très élégant. Rendez-vous donc dans quelques mois pour de nouvelles aventures avec Gabin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s