Robe Saraste – Named Clothing

Je reviens enfin sur le blog avec de nouvelles créations et notamment cette robe tout droit sorti de mon modeste atelier. A peine 4 jours qu’elle est terminée et j’en suis déjà passionnément amoureuse. Cette robe a dans sa forme quelque chose d’émouvant, qui me rappelle un peu la sensation que je ressens lorsque j’écoute un morceau de musique classique. Ce n’est certainement pas par hasard qu’elle porte le nom d’un violoniste et chef d’orchestre Finlandais, Jukka-Pekka Saraste. Dans cette robe il y a l’élégance, la passion mais aussi quelque chose de dramatique et de profond. Alors je vous invite aujourd’hui à décortiquer cette création, son patron, comme Saraste décortiquerait la partition de Beethoven ou de Verdi.

Le Modèle

Cette fantastique Robe Saraste est issu du Livre « Dressing Sur Mesure » écrit par Saara et Laura Huhta, les 2 soeurs fondatrices de la marque de patrons Named Clothing . Au coeur de leur univers on retrouve des modèles à l’influence foncièrement scandinave où les formes minimalistes et confortables côtoient l’élégance et le style. Et c’est dans ce mélange que la puissance de la robe Saraste trouve sa source.

Pour parler un peu plus en détail de ce livre, voici quelques mots que j’avais déjà écrit dans mon article sur la robe Kaste : Le livre contient au total 20 modèles à réaliser et personnaliser selon ses goûts. Ils sont classés par ordre de complexité pour avancer pas à pas et accompagner les nouvelles couturières vers de nouveaux challenges. Le livre est aussi ponctué, par endroit, de focus pratiques où l’on explique, en photo pas à pas, chaque nouvelle technique de couture. Et en bonus, un chapitre préliminaire est dédié aux bases où sont détaillés:

  • le matériel nécessaire ;
  • les instructions pour relever un patron, couper son tissus et assembler les pièces ;
  • la façon de prendre ses mesures et de trouver la taille à réaliser ;
  • les techniques pour modifier un patron (sous-chapitre très utile et vraiment bien expliqué) ;
  • le choix du tissus en fonction du patron.

Je conseille donc cet ouvrage à toute nouvelle couturière qui souhaite progresser tout en réalisant de beaux projets.

La Robe Saraste est une robe-chemise qui obéit strictement aux codes de fabrication d’une chemise. La patte de boutonnage et le col classique avec pied de col lui confèrent son aspect sérieux et chic. C’est sur cette base élégante, que des détails féminins ont été ajoutés comme les volants sur le col, les fronces de la jupe et les découpes du buste qui viennent marquer la taille et donner un volume altier à cette robe semi-ajustée.

Le Tissus, Le Métrage et La Mercerie

Nous avons l’esprit de cette partition, nous allons maintenant décrire les instruments qui vont composer l’orchestre et ainsi aider à la confection de cette robe.

Pour cette robe, les créatrices recommandent plutôt un tissus fin avec un joli drapé comme une viscose, un crêpe, un tencel, ou encore un baptiste de coton. Pour ma part, j’ai préféré opter pour une toile de coton de type fil à fil et donc plus épaisse. On utilise souvent ce type de tissus, qui est proche de la popeline, dans la confection des chemises notamment pour sa tenue et son joli tombé. Par ailleurs, ce tissus plus rigide permet de créer plus de volume au niveau de la jupe et donc de développer une ampleur très élégante qui contraste avec le buste ajusté. En utilisant un tissus plus fin, j’aurai obtenu une robe toute aussi jolie mais avec un tombé beaucoup plus droit.

L’autre avantage du coton fil-à-fil c’est qu’il est tissé dans des fils de teintes différentes ce qui lui donne un aspect chiné idéal pour les tenues d’été. Donc pour obtenir la couleur de l’étoffe de ma robe, le tissage est composée de fils de 2 couleurs différentes : blanc et bleu roi. Bon, il faut tout de même reconnaître que c’est un tissus qui s’effiloche beaucoup.

Comme j’avais déjà réalisé des modèles du livre « Dressing sur Mesure », j’ai fait confiance à leur grille de taille pour le métrage du tissus. Lors de la réalisation de ma robe Kaste, j’avais en effet acheté la quantité qui était recommandée pour ma taille et c’était juste ce dont j’avais besoin. Pour la taille 34 de ma robe Saraste, qui correspond presqu’exactement à mes mensurations, j’ai donc acheté les 2 mètres de tissus demandés et il me reste environ 20 cm (soit quasiment rien)!

De la même manière qu’une symphonie ne serait rien sans des instruments à vent, une robe chemise n’est rien sans une rangée de boutons. J’ai donc agrémenté mon panier de 10 boutons nacrés. Sans oublier l’entoilage thermocollant indispensable pour réaliser un col de chemise digne de ce nom.

Le Patron

Nous avons l’orchestre, maintenant il faut se préparer, tout mettre en place et surtout s’accorder pour être sur la même longueur d’onde. Si on traduit cela en jargon de couturière, nous dirions qu’il faut préparer son patron, l’ajuster et découper son tissus.

Aujourd’hui la partition est assez facile, mes violons s’accordent parfaitement et je n’ai aucune modification à faire sur mon patron. Tout tombe impeccable ! La toile est définitivement validée du premier coup. Je peux donc sereinement découper mon tissus sans me poser trop de questions.

Trêve de plaisanterie, les patrons Named Clothing coupent très bien et respectent parfaitement les mensurations annoncées sur la grille de taille. Je recommande à 100%. Et si vous êtes entre deux tailles, pas de paniques, le patron laisse apparaître toutes les lignes de taille, hanche, poitrine afin de pouvoir adapter facilement le patron à sa guise. Un guide d’ajustement est d’ailleurs inclut dans le livre pour vous aider pas à pas à ajuster le modèle à votre morphologie ou taille. Et cerise sur le gâteau, les marges de couture sont incluses dans le patron initial.

Au total ce patron contient 18 pièces :

  • 2 Devants Milieux
  • 2 Devants Côtés
  • 2 Empiècements Dos
  • 1 Dos (à couper sur le pli)
  • 2 Jupes Devant
  • 1 Jupe Dos (à couper sur le pli)
  • 2 Manches
  • 2 Pieds de Col dont 1 entoilé (à couper sur le pli)
  • 2 Cols dont 1 entoilé (à couper sur le pli)
  • 2 Volants de col

Mon tissus est enfin découpé et mes instruments sont prêts. Il ne reste que quelques minutes avant de monter sur l’estrade.

Le Montage

Le moment préféré du chef d’orchestre est certainement celui où il lève les yeux au ciel suivant le premier mouvement de sa baguette. C’est exactement à ce moment que nous sommes lorsque nous commençons enfin à assembler chacune des pièces de cette robe. Au départ il y a le silence, une sorte de vide où, tout d’un coup, le son apparaît pour emplir la pièce; le temps de quelques longues minutes qui se terminent dans une apogée d’émotion. En couture, c’est un peu la même chose. Le mannequin est nu. Puis vient la pose de la première pièce; et, petit à petit, l’apparition d’un semblant d’oeuvre d’art.

Nous y sommes, au moment de monter sur l’estrade et de créer cette robe. Il nous faut maintenant s’appliquer à jouer la partition. Avec un peu de méthode, de patience et de rigueur, nous devrions arriver à créer un peu de magie.

Les étapes de cette robe sont assez simples mais nécessitent d’avoir tout de même quelques bases en couture pour monter correctement le col et la patte de boutonnage. Un niveau intermédiaire est donc requis. Voici les étapes résumées en quelques points :

  1. Réaliser les pattes de boutonnages sur les pièces de Devant Milieux;
  2. Piquer les pinces de taille au niveau de la pièce de Dos;
  3. Assembler les côtés du Dos et des Devants Côté pour former le corsage;
  4. Coudre les Empiècements dos à la pièce de Dos en prenant en le Dos en sandwich entre les 2 empiècements dos;
  5. Assembler par les côtés la Jupe Dos et les 2 Jupes Devant;
  6. Froncer la jupe réalisée à la taille;
  7. Assembler le Corsage avec la Jupe;
  8. Coudre les Devants Milieux aux Devants Côtés;
  9. Assembler les Devants et Empiècements Dos par les épaules (en prenant en sandwich le Devant entre les 2 Empiècements Dos);
  10. Froncer les volants de col et les fixer sur les côtés d’un des Cols;
  11. Assembler endroit contre endroit les 2 Cols par le côté arrondi le plus large;
  12. Assembler le Col ainsi formé entre les 2 Pieds de Col;
  13. Assembler le Pied de Col à la chemise;
  14. Faire les ourlets des Manches et coudre les dessous de manches;
  15. Coudre les Manches au Corsage;
  16. Faire les boutonnières et poser les boutons;
  17. Faire l’ourlet de la robe.

Pour réaliser cette robe, j’ai utilisé l’aiguille universelle de ma machine à coudre. Peu de coutures sont apparentes, ce qui aide pour de jolies finitions. J’ai tout de même utilisé ma surjeteuse pour les quelques coutures apparentes.

Le Mot de la Fin

Les dernières notes de musique retentissent pendant que je couds mon dernier bouton. Alors que ma robe restera apparente dans ce monde, la musique, elle, persistera à exister mais de manière invisible. Il y a des jours, où les notes de la partition resteront silencieuses. Ces jours là ma robe restera au placard, couché sur un cintre, plongée dans le noir. Mais certains jours, la partition retentit et alors ma robe trouve corps pour déambuler et s’exprimer. Ces deux oeuvres bien distinctes par leur nature sont en réalité toutes deux éternelles, elles existent pour l’éternité et dans cette éternité elles viennent parfois ponctuer la vie de fragments d’émotion.

7 commentaires sur “Robe Saraste – Named Clothing

  1. Très jolie réalisation. Les robes chemise font leur grand retour cet été. J’aime beaucoup ce style de robe; ma seule bête noire, c’est la série de boutonnières à faire, j’ai toujours du mal à toutes les aligner!

    J'aime

    1. Merci pour ton message Jalyla ! Oui en effet parfois ça m’arrive d’avoir des boutonnières un peu de travers. Mon astuce, dessiner une ligne droite le long de la bande de boutonnage à l’endroit où je souhaite positionner ma boutonnière ! Autre inconvénient de la robe chemise : coudre une dizaine de boutons. Y a plus passionnant en couture ! 🤣

      J'aime

  2. Elle te va super bien cette robe, remarque, je me demande ce qui ne te va pas …..une petite remarque sur le positionnement des boutons : je trouve ça plus joli quand il y a un bouton à hauteur des seins, ça évite que le tissu baille un peu .

    J'aime

    1. Oh mais tu as entièrement raison ! Je n’y avais même pas pensé mais c’est vrai qu’en positionnant mes boutons un peu mieux je pourrai éviter ce bâillement que j’ai sur tous mes chemisiers ! Merci Isa !!!!

      J'aime

Répondre à isademacagouille Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s