Robe Silia – La Maison Victor

On l’a vu passé généreusement sur les réseaux sociaux et dans toute la communauté couture. La robe Silia, si féminine et confortable, ne nous laisse vraiment pas indifférente et il était tout naturel que j’ai envie de tester ce patron. Mais, j’ai bien vu le moment où cette robe allait être un projet raté. Car, en effet, malgré le fait qu’elle soit si facile à réaliser et une bonne prise de mesure, cette robe s’est révélée au final gigantesque. Si bien que j’ai failli abandonner et j’étais même prête à en faire don. 

Heureusement, j’ai repris mes esprits et fait preuve d’un peu de lucidité. Je vous explique tout cette mésaventure dans la suite cet article. Alors surtout ne fuyez pas et poursuivez la lecture. 

Le Tissus, Le Choix de la Taille et le Métrage

Encore une fois, Stoff & Still est mon allié. Comme vous le savez, la couture est pour moi un moyen responsable de construire ma garde-robe. Aussi, pour rendre ce geste encore plus impactant, j’essaie de privilégier les tissus bio ou les matières naturelles. C’est en partie pour cette raison que j’affectionne Stoff & Still; leur collection de tissus bio est vraiment très interessante et variée. J’y ai notamment déniché ce Jersey de Coton Bio Bleu Marine si agréable à coudre. Epais et résistant, il est parfait pour une robe d’automne ou d’hiver. 

Jusque là tout va bien, mais le sujet de la taille est le gros point sensible de ce patron. J’ai l’habitude de faire leur plus petite taille, sans trop de problèmes et avec peu de modifications. J’ai donc naturellement fait confiance à la taille 34, qui correspondait grosso-modo à mes mensurations. Je ne sais pas ce qu’il s’est produit mais je me suis retrouvée avec une robe immense. Immense? Ça ne veut pas dire grand chose, mais si je vous dit que j’ai enlevé au total 14 cm, vous ne me croiriez probablement pas. Continuez la lecture et je vous parie que vous commencerez à me croire. 

Pour la taille 34, il est recommandée d’acheter 2,5 m de tissus. J’ai acheté cette quantité et honnêtement c’était tout juste ce qu’il fallait. J’avoue tout de même que la robe est assez longue et que, si vous souhaitez quelque chose d’un peu plus court, vous pouvez facilement la raccourcir de 10 cm et donc acquérir 10 cm de moins. Surtout que le positionnement des pièces sur le tissus laisse vraiment beaucoup de chutes. Un peu dommage pour la planète. Mais ce n’est pas le plus gros point noir de ce patron.

Le Patron et les Modifications

Si je devais vous donner un conseil, avant de démarrer, n’hésitez pas à surligner les lignes de votre taille sur la planche à patron. Ensuite essayez de comprendre la logique des pièces avant de décalquer. En ce qui me concerne, lors de la reproduction de la pièce A et B, j’étais assez perdu. Elles sont composées de 3 morceaux différents pour chacune et, c’est au fur et à mesure du décalquage, que je me suis familiarisé avec le patron. Cela m’a pris un peu de temps. Armez-vous donc de patience et surtout n’oubliez pas de noter tous les repères. Il y en a beaucoup, et sur ce patron ils sont vraiment indispensables. Une fois que vous aurez ces repères, le montage sera un jeu d’enfant. 

Autre petit détail, vous aurez besoin de scotch alors n’oubliez pas de vérifier votre stock avant de démarrer!

Pour ce qui est des modifications. C’est là qu’on rentre dans la partie « galère » de ce projet. J’avoue qu’au fur et à mesure du montage de la robe, j’avais de plus en plus de doute sur la taille. C’est en réalité, juste avant de faire l’ourlet des manches et de la robe, que j’ai fait un essayage et me suis rendu compte de la catastrophe. On aurait dit « un sac ». Dans tous les cas cette robe était immettable et avait perdu toute sa féminité. 

Prête à abandonner, j’ai laissé ce projet de côté quelques heures. Puis je l’ai enfiler à nouveau et j’ai commencé à poser des aiguilles pour l’ajuster sur mon corps. Quand je l’ai enlevé, j’ai réalisé que j’avais 7 cm en trop de chaque côté et au dessous des bras. Soit 14 cm au total à rattraper sur ce patron dont les pièces sont complexes et difficilement modifiables. J’ai donc tenté le tout pour le tout. J’ai retourné la robe sur l’envers et tracé une ligne parallèle à 3,5 cm de la couture de chaque côté de la robe et de chaque manche. J’ai laissé la robe sur l’envers, j’ai épinglé et j’ai cousu sur les lignes dessinées. J’ai ensuite découpées l’embu de tissus qui restait à 1 cm de la nouvelle couture côté et dessous bras et à 2,5 cm de l’ancienne. Ceci ma permis de former les nouvelles marges de couture que j’ai ensuite surjetées. 

J’avais vraiment peur du résultat mais il y a eu plus de peur que de mal. Car ces modifications, assez peu académiques disons-le, m’ont tout de même permises de sauver ce projet et de réaliser une robe parfaitement à ma taille. 

Le Montage

Le montage en lui-même est vraiment facile. Les explications sont très claires et cette cousette est parfaitement adapté aux débutantes. Le seul point technique pourrait être ici dans la manipulation d’un tissus extensible. Ce qui nécessite l’utilisation d’une aiguille et d’un point stretch. 

Les seules modifications de montage que j’ai effectué résident dans les ourlets et la pose du biais au col.

  • J’ai, en effet, utilisé plus de biais que recommandé (1 mètre au lieu de 53 cm) car je ne souhaitais pas faire froncer mon encolure. La longueur du biais étant plus petite que la circonférence totale de mon encolure.
  • Pour ce qui est des ourlets, je souhaitais une robe midi. Aussi je n’ai rabattu que 1,5 cm sur les 3 cm prévus au départ. 

Pour conclure, je dirai que, malgré les déconvenues sur la taille, j’aime vraiment cette robe féminine et confortable. Passé l’étape de décalquage du patron, elle est assez rapide à monter. Bien évidemment, si on ne compte pas les modifications que j’ai due faire. Cependant, je veux également croire qu’étant menue, peut être que ce patron n’était tout bonnement pas adaptée à ma morphologie. Ou peut être que mon tissus s’est détendu au fur et à mesure du montage. Dans tous les cas c’est un projet sauvé et je ne vous recommanderai jamais assez de vous y essayer. En Plus la Maison Victor a même prévu un tuto vidéo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s