DIY – Coton à démaquiller lavable et panière de rangement

L’histoire commence par une invitation à dîner chez des amis super-hyper-sympathiques et par la recherche du cadeau parfait pour leur intérieur cosy. Une bouteille de champagne, un bouquet de fleurs, une énième bougie qui sent la fleur d’oranger … rien de très original en soit. Mais au détour d’un passage nocturne sur Instagram, je croise soudain le chemin d’un post sur des Lingettes démaquillantes lavables ! En 2 secondes, ma tête fait « Ting ». J’avais trouvé le cadeau parfait pour cette amie « M » qui a toujours à coeur de protéger l’environnement.

En plus, c’était pour moi l’occasion de tester. J’ai toujours eu envie d’en faire sans trouver le temps et, avouons le, parce qu’il m’arrive parfois d’être impatiente et de ne pas me mettre à l’ouvrage si je n’ai pas tout le matériel à porter de main. Me voilà donc à 1h du matin en train de surfer et d’écumer les blogs de couture pour mettre en oeuvre mon idée.

Le sujet foisonne sur la toile, des centaines et des centaines de post sur le carré magique qui efface toute trace de maquillage. Au final mon dévolu s’arrête sur le tuto du blog d’Alice Esmeralda « DIY – carrés démaquillants zéro-déchet ». Un tuto détaillé et très bien illustré dans lequel elle cite les caractéristiques de tous les tissus envisageables pour ce type d’ouvrage. Les photos y sont claires et chaque étape est parfaitement décrite. Voilà pourquoi je ne reprendrai pas les détails techniques d’Alice. Suivez juste le lien ci-dessus.

Pour ma part, n’ayant pas vraiment le temps de commander une micro-éponge de bambou (tissus qui avait ma préférence), je me suis rabattue sur une combinaison de deux tissus :

  • une face en micro-éponge de coton
  • une face en éponge striée (je me suis dit que le côté strié permettrait de créer un relief et donc d’enlever plus facilement le maquillage)

Au final, comme j’en ai fait quelques uns pour moi aussi, je trouve qu’ils manquent un peu de douceur et ma prochaine réalisation sera sans aucun doute en micro-éponge de bambou. J’annonce donc officiellement à l’amie « M » dont il est question que des versions 2.0 en bambou toutes douces arriveront très bientôt dans sa panière !!!

En ce qui concerne la dimension, j’ai préféré privilégier la quantité et donc faire des carrés un peu plus petits que ceux d’Alice. D’autant plus que les 2 faces sont utilisables. Au final j’ai réalisé pour mon amie 15 carrés de 7 x 7 cm (J’ai donc découpé des carrés de 9 x 9 cm intégrant 1 cm de marges de couture tout autour).

Par ailleurs, je remercie une énième fois Alice pour sa brillante idée de languette qui est un énorme plus. C’est le petit détail qui fait toute la différence. Cela permet de les assembler tous ensembles sur un ruban au lavage, mais aussi de les étendre plus facilement au séchage. Sans oublier le côté esthétique ou la possibilité de différencier les différents tissus utilisés.

Bien évidemment, comme je suis un peu perfectionniste, j’avais très envie de faire une panière en tissus où y stocker tous ces petits cotons. Ce qui est quand même beaucoup plus écolo qu’une boîte en plastique et beaucoup moins fragile qu’une coupelle en verre.

Là aussi, j’ai usé les trésors d’internet et j’ai trouvé sur youtube le tuto parfaite. Il s’agit d’une vidéo réalisée par Huguette Huguette dans lequel elle donne toutes les indications pour réaliser le patron et pour effectuer le montage à la machine. Je vous laisse donc regarder la vidéo ci-dessous si tout comme-moi vous souhaitez réaliser ces jolies panières :

L’avantage de ces petites panières c’est qu’elles sont non seulement très facile et rapide à faire. Mais elles nous permettent aussi d’écumer nos chutes de tissus. C’est ainsi que des chutes de ma chemise Hermes / I am pattern (en viscose de bambou) et de ma robe Emily / La maison victor (en lin et coton) se sont mariées pour former une très jolie panière de salle-de-bain.

Voici les dimensions que j’ai utilisé pour réaliser ma panière :

  • Longueur : 16 cm
  • Largeur : 16 cm
  • Hauteur : 16 cm

Vous l’aurez compris il s’agit, pour être plus brève, d’un cube de 16 cm de coté. 😊

Petite précision : si vos tissus sont trop fluides n’hésitez pas à les entoiler avant la couture, ça donnera à la panière un peu plus de tenu et de rigidité.

Je crois qu’il ne me reste plus rien à ajouter. Surtout n’hésitez pas à commenter et à partager avec moi vos réalisations. Je suis toujours avide d’inspiration. En attendant, amie couturières et couturiers, je vous embrasse.

crédits photos : John Lagerqvist

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s