Mon challenge « no-shopping »

Cela fait presque un an que je n’ai pas acheté un seul vêtement dans le commerce. Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous les raisons de ce challenge mais aussi ce qu’il a changé dans ma vie. Une façon d’ouvrir le débat, de voir comment je peux y mettre encore plus de sens, mais aussi peut-être de vous donner la motivation de suivre le « no-shopping » mouvement !

L’idée : 

Coudre tous ses vêtements et ne plus acheter de vêtements dans le commerce. J’ai 3 jokers : 

  • Les vêtements trop techniques comme les sous-vêtements et les vêtements de sport (à terme j’aimerai qu’ils intègrent le challenge mais je manque encore un peu de pratique en couture – affaire à suivre !!!).
  • Les chaussures et les sacs à main.
  • Ma Robe de Mariée (j’aurai aimé suivre le fantastique challenge de My name is Georges qui a réalisé elle-même sa robe de mariée mais j’avoue que j’ai manqué de temps et de patience!).

Pourquoi ? 

1/ Après m’être trouvée une passion tardive pour la couture, je me suis rendue compte que cette activité me plaisait et qu’elle me permettait de me détendre, de chasser le travail de mon esprit. J’ai aussi découvert que j’étais capable de faire quelque chose avec mes mains alors que jusqu’à présent je penchais plutôt pour des activités intellectuelles comme la lecture par exemple. Coudre tous mes vêtements est devenu le moyen de repousser mes limites, de m’améliorer rapidement en couture, de ne pas avoir peur de la technique. 

2/ J’aimais beaucoup faire du shopping mais je trouvais rarement ce dont j’avais envie ou besoin (pas la bonne couleur, pas la bonne coupe, un détail qui ne me plaisait pas…). Et pour ajouter une contrainte de plus, mon petit 34 rendait difficile la quête de la tenue parfaite – rupture de stock constant!

3/ Un geste citoyen. En mai dernier j’ai regardé un documentaire « The true cost ». Il faisait état des conditions inhumaines dans lesquelles nos vêtements du commerce sont produits (travail des enfants, pollution des rivières, exposition des travailleurs aux produits chimiques ….) . J’ai aussi commencé à m’intéresser au facteur environnemental, à l’épuisement de nos ressources naturelles, au fait que les vêtements que nous achetons dans le commerce font habituellement 10 000 km avant d’atterrir dans nos placards. J’en suis venu au constat qu’à l’avenir il fallait consommer moins et plus qualitatif. Qu’il fallait aussi réapprendre des gestes que nos grands-parents faisaient au quotidien. Pour moi cela passe par créer mes propres vêtements et prendre conscience de la valeur de chaque chose. 

Ce que j’ai cousu en 1 an : 

  • 8 Robes 
  • 4 Jupes
  • 1 Sweat
  • 1 pull tricoté 
  • 1 Pantalon
  • 1 combinaison
  • 1 Chemise
  • 1 Kimono de plage 
  • 1 Pyjama d’hiver et 1 pyjama d’été 

Le Bilan : 

Comme je l’ai dit en introduction, je n’ai pas fait de shopping depuis un an. Il m’est arrivé d’adorer une robe ou un pantalon sur un mannequin en vitrine. Mais je n’ai pas craqué! Aussitôt rentré à la maison, je regardais dans ma patrothèque si j’avais un patron qui pourrait correspondre au modèle sur lequel j’avais flashé! En d’autres termes les boutiques sont devenues plus une source d’inspiration pour moi. Quand un modèle me plaît je regarde les finitions, le montage, l’étiquette, le tissus …. et j’essaie d’imaginer comment je pourrai le réaliser et même l’améliorer. 

Economiquement c’est assez rentable, une jupe me revient à une vingtaine d’euros, une robe et un pantalon me coutent environ 30 à 40 euros et pour les hauts c’est autour de 15 ou 20 euros. Bien sûr il est difficile d’estimer le coût du temps passé à réaliser ses vêtements. Ce n’est pas négligeable! Mais dans le même temps, j’y prends du plaisir, je réalise des pièces de qualité, dans des tissus qui me plaisent et qui sont parfaitement ajustées à ma taille. Alors au final j’ai vraiment l’impression d’être gagnante. 

Ce challenge me permet aussi de faire du tri dans ma garde robe et ressortir des pièces que je n’avais pas porté depuis longtemps ou que je n’avais quasiment jamais porté.

Enfin j’ai pris conscience que j’étais capable de quasiment tout coudre avec un peu de patience. J’ai vraiment pris confiance en moi et je n’ai plus peur des détails techniques qui auraient pu m’effrayer par le passé. Ce challenge est vraiment formateur. 

 Mes axes d’amélioration : 

1/ Commencer à coudre de la lingerie. 

2/ Coudre plus d’accessoires du quotidien pour utiliser mes chutes (coton à démaquiller, trousses….).

3/ Aller plus souvent vers des tissus bio et éco-responsables. Je veux que cela devienne un reflex pour donner plus de sens encore à ce challenge. J’en profite pour partager le lien de la boutique en ligne Cousu Bio, une mercerie écologique.

4/ Faire les cadeaux de Noël et d’anniversaire de mes proches. J’ai encore un peu de mal à coudre pour les autres car j’ai parfois peur que ça ne plaise pas ou de ne pas avoir choisi le bon tissus !

Lancez-vous !

Pour finir je voudrais dire à ceux qui ont envie de se lancer dans ce challenge de ne pas avoir peur. Aujourd’hui beaucoup de marques de patrons proposent les basiques de la garde-robe avec un niveau débutant. L’idée étant de trouver au moins un patron qui nous corresponde pour chaque incontournable du dressing (pantalon, tee-shirt, jupe, robe, sweat…). Quand j’aime une robe, je peux la faire 2 ou 3 fois dans des tissus différents. Un bon moyen pour varier sans se prendre trop la tête techniquement. Et puis surtout n’oubliez pas que c’est le plaisir qui compte alors ne vous en voulez pas si, au bout de quelques mois de « no-buy » vous craquez et achetez une pièce qui vous donne envie. La frustration n’est pas forcément le résultat attendu. Cela ne mettra pas fin à votre challenge, l’idée générale étant d’acheter moins et de consommer plus responsable. Alors allez y, lancez vous ! 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s